Agression d’extrême-droite: Témoignage d’un militant antifasciste libertaire bisontin

Je suis militant antifasciste libertaire depuis presque 7 ans maintenant, j’ai 25 ans. Je suis né dans la ville de Besançon et y habite toujours. L’un de mes parents est d’origine étrangère. Un de mes arrières grand-pères, commerçant en gros,  a fait passer des personnes en zone libre pendant la seconde guerre mondiale. Il les cachaient dans une ingénieuse caisse dissimulée sous son siège. Il ravitaillait également la résistance dans le haut-jura. Dénoncé par un membre de son village, il fût arrêté par la Gestapo et emprisonné à la citadelle de Besançon.

Je vous raconte tout cela parce que ça  me touche d’abord et pour me présenter.

À Besançon, il y a une véritable culture antifasciste qui existe depuis fort longtemps. L’immense majorité des jeunes qui grandissent dans la sublime cité de Proudhon, Fourier, Victor Hugo (bien qu’il détestait cette ville, la trouvant trop cléricale à son goût), pour ne citer qu’eux; sont conscient.e.s du caractère multi-ethnique de notre chère ville. Ils ne ressentent pas, je pense, le besoin de développer des sentiments de haine des étrangers, des exclu.e.s, des différent.e.s…

J’habite le quartier Battant. Ici, comme partout à Besançon et beaucoup de monde le sait,  nous vivons ensemble, les Blancs, les Rebeux, les Blacks, les Turcs, les Kurdes, les Tissmés,  les vieux, les jeunes, les entre-deux, les commerçants, les juifs, les musulmans, les catholiques, les pauvres, les sans-paps… Tout le monde se connaît au moins de vue.

Tout ces gens la s’embrouillent souvent, se battent parfois, se réconcilient, ou pas; mais il y a des choses sur lesquels tout le monde (ou presque) est d’accord, comme :

PAS DE FACHOS DANS NOS QUARTIERS !! NO PASARAN !

 

Récemment sur le net, deux vidéos ont été postées par des néonazis via un site vidéo très connu. Dans ces vidéos, on peut voir des militants d’extrême droite que nous connaissons toutes/tous très bien, agresser des jeunes. Une scène se déroule à la terrasse du Pub de l’étoile (proche ex-pont Battant), l’autre un peu plus tôt dans l’année sur le pont de la République.

Ces jeunes personnes que l’on voit se faire agresser, je les connais. Ils sont attaqués lâchement, car même s’ils étaient dans notre groupe, ce qui n’est pas le cas, ils sont jeunot (sans faire d’âgisme). Ce ne sont pas les seuls. Eux ont osés poster des vidéos comme celle-ci, mais un autre jeune (16 ans) que je connais aussi a déjà été agressé dans le souterrain[1] qui mène au lycée Jules Haag par le sanglier (Sebastien Fèvre de Chalèze. Cet imbécile n’a rien trouvé de mieux à faire que lui brûler le bout de son nez avec son briquet!

Ces nervis que l’on connaît, sont d’une lâcheté sans nom et sans limite. Mais bon, qu’attendre d’autre que lâcheté, médiocrité et débilité de la part d’un néonazi ??? Je me le demande !!

Voici une photo de certains membres de WS (source FW-FC)

 

Je suis entièrement d’accord avec l’article de Fafwatch, bien qu’il y ai certains détails que j’ignorais. Ces individus sont bien ceux décrit, je les identifient formellement.

La présidente du Front Comtois (Laura Jacquot) est venue affirmer sur le plateau de France 3 que ces attaques étaient le fait d’un groupe Werwolf Sequania (WS) avec lequel le Front Comtois n’aurait aucun lien. Que ce groupe existe, je ne conteste pas ses dires, qu’il n’est aucun lien en apparence aussi, (bien que l’on connaisse le ton franchement raciste du Front Comtois et l’agressivité de ses membres). Ce que je peux affirmer, c’est que certains de leurs membres se retrouvent dans WS (Werwolf Sequania) et ont participé à l’action de la terrasse du pub de sûr selon moi, tout comme aux services d’ordre de SOS tout petit le 20 novembre 2010.

Laura Jacquot répète plusieurs fois que se sont des militants nationalistes qui répondent à un harcèlement permanent de la part de « gauchistes extrémistes ». À mourir de rire.

Je tiens à dire que si le Front Comtois et ses sbires ont voulu envoyer un message aux antifascistes radicaux, clairement anarchistes, ils se sont trompé de personne. Si aucune plainte n’a été déposée, les auteurs n’en demeurent pas moins connu.

Même si la préfecture, la justice et tout le tralala ne fait pas son boulot. comme d’habitude, il reste la justice populaire, qui, elle, fera son chemin j’en suis sûr.

PS: n’approchez pas le quartier Battant, ou vous mourrez peut être noyé dans le Doubs !! (simple blague).Ici tout le monde est au courant de ce que vous avez fait.

A bas les traîtres, les fachos, les lâches !

Vive Besançon, la sublime, la hargneuse. Pas de fachos chez nous !

[1] : Bizarrement le même souterrain dans lequel le Front Comtois avait tourné un clip de campagne. Coïncidence ?   [à vérifier]

Je vous invite également à aller consulter ces articles et vidéos :

http://fafwatchfc.noblogs.org/post/2012/06/28/des-agressions-a-besancon/

http://bisonteint.net/2012/06/27/une/besancon-deux-agressions-attribuees-a-des-neo-nazis-publiees-sur-youtube/

http://bo-regions-franche-comte.francetelevisions.tv/2012/06/29/besancon-operations-punitives-de-lextreme-droite-contre-des-anarchistes-38643.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s