Genève : Une fête néonazie le 28 juillet – En Suisse aussi les masques tombent

En Suisse aussi…

Photo ci-dessus du site : http://www.lematin.ch/suisse/fete-raciste-inquiete/story/19466646

…Les masques tombent !!!

Des sympathisants d’Artam Brotherhood en balade

(Ludovic Smajdor)

Qui peut on voir sur cette photo ? Oh! Joris Moyano[En fait, un ami à Joris dont le pseudo Facebook est Ludovic Smajdor] (2eme en partant de la gauche). Voir son compte Facebook.  Joris Moyano est celui qui avait hacké le site du SCALP Besak l’an dernier. Il se prenait pour un internet warrior, alors que toute sa vie privée était sur le net. Ils sont tout deux de St-Etienne.

Des membres d’ ARTAM :

L’identité de ces membres n’est pas un secret pour tout le monde… D’autres infos viendront compléter cet article par la suite. Reprenons avec l’article trouvé sur lereveil.ch qui m’a mis la puce à l’oreille :

Barbecue, musique rock et metal, jeux de tir sur boîtes à la carabine à plombs, fléchettes, bras de fer, tir à la corde, etc. Avec un tel programme, il est rare qu’une fête entre copains mette la police sur les dents. C’est pourtant le cas de la sauterie organisée par le groupe Artam Brotherhood, baptisée Artam Party, prévue le 28 juillet dans le canton de Genève. Ces militants franco-suisses, dont la devise est «avec foi, nous servirons la race, la mort et le grand avenir», défendent la vision d’une Europe «impériale», mais respectant la souveraineté de ses ethnies (Corses, Alsaciens, Bretons…). Nationaux-socialistes, ils prônent aussi un retour aux croyances païennes. Croix gammées, cheveux très courts et séances de combat sont visibles sur leur site.

Mais, si leur rassemblement inquiète, c’est surtout parce que les «antifascistes» locaux avaient immédiatement accusé ce mouvement d’avoir poignardé un punk genevois lors de la Fête de la musique. Le spectre d’une guerre entre radicaux avait alors été agité, malgré les démentis de la police quant au caractère politique de la rixe. «Que les choses soient bien claires: nous ne sommes pas responsables de l’agression sur ce chanteur de m…», dément l’un des membres d’Artam Brother­hood. Le groupe précise que sa fête aura bien lieu dans le canton de Genève, malgré le contexte. Et dans le calme. Il assimile ses opposants «antifascistes» à des «cloportes, punks à chien et asociaux», peu courageux.

Selon nos informations, le raout se déroulera dans une commune de la rive gauche, à deux pas de la ville. Mais le lieu précis est tenu si secret que l’un des conseillers administratifs contactés avoue ne pas avoir eu vent d’un tel événement. Du côté de la police cantonale, on reconnaît, en revanche, être très attentifs. «Nous serons prêts au cas où», garantit Patrick Pulh, l’un de ses porte-parole. Il faut dire que les «antifascistes» de la région n’attendent qu’une seule chose: connaître le lieu du pique-nique pour s’y rendre! Sur certains sites Internet, certains extrémistes de gauche n’hésitent d’ailleurs pas à demander l’adresse de la fiesta pour aller en découdre. En fin de soirée, les participants de l’Artam Party, qui pourraient être une cinquantaine selon nos sources, prendront la direction de la «Tanière de Fenrir», leur mystérieux local.

Soirées à thème

Pour le politologue Jean-Yves Camus, fin connaisseur des milieux radicaux, il s’agirait d’une maison en dur, récemment inaugurée, dans une forêt sans doute située dans l’Ain, au nord du canton de Genève. Bouffes et soirées à thème y sont régulièrement organisées. Sur toutes les images publiées sur le site d’Artam, les visages sont floutés.

Flyers de leur concert :

Source: lematin.ch

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s