Ailleurs sur la plateforme antifa-net

Sur «Le serpents à plumes» :

L’histoire de Camus vue par Pacheco

Albert-Camus-le-libertaire-bisontinMaria Casarès raconte dans ses mémoires, Résidente privilégiée, qu’elle s’unit à Albert Camus (1913-1960) la nuit du 6 juin 1944, autrement dit le Jour J, celui où les alliés débarquèrent en France et que débuta le dernier acte du fascisme nazi.

LIRE LA SUITE

Sur «Failfafs» :

Un article sur l’’English Defence League à Exeter

Le seul avantage avec l’EDL, c’est que si on s’amuse à suivre leurs Fails, on découvre l’ensemble de l’Angleterre sans avoir besoin de payer un guide touristique. Après Brighton, Birmingham ou l’est londonien, nous découvrirons donc aujourd’hui Exeter où l’English Defence League a organisé une manifestation nationale le 16 novembre dernier.

Exeter, charmante ville de 115 000 habitants dans le comté de Devon, au nord de Plymouth, sa cathédrale, ses deux ports anciens … et son université d’études islamiques et son centre de recherches musulman qui déplaisent tant à l’EDL et qui leur a servi de prétexte à leur manifestation du 16 novembre dernier. LIRE LA SUITE

Sur «l’ Armurerie» :

SORAL CONTRE DIEUDONNÉ, LA GUERRE DU QUENELLE-BUSINESS

« J’espère que demain il ne faudra pas aussi vous payer des droits pour être antisémite ? »

Dieudonné et Soral, ce ne sont pas seulement des écrits ou des blagues « antisionistes » flirtant savamment avec l’antisémitisme, c’est aussi un business lucratif. La femme de Dieudonné, Noémie Montagne, a déposé récemment le mot « Quenelle » (signe de ralliement des partisans de Dieudonné) à l’INPI. Alain Soral n’est pas en reste : outre son site, «Egalité et réconciliation», il possède plusieurs sites de vente en ligne de vin ou encore de produits du terroir. Idéologiquement complices, l’humoriste et l’essayiste sont en rivalité commerciale, parfois âpre. LIRE LA SUITE

 

Sur «Le chat noir émeutier» :

 

[Italie/No TAV] Nouvelles des quatre compagnons incarcérés et quelques actions solidaires

Des nouvelles des arrêté-e-s No Tav du 9 décembre 2013.

Claudio et Niccolò sont en cellule ensemble. Mattia est en face, désormais en cellule avec une personne arrêtée pendant les émeutes a piazza Castello pendant les journées de blocage de la ville (Turin). Ils sont dans le bloc D, première section. Un section spéciale, protégée. Leur régime prévoit la cellule fermée 24h/24, deux heures de promenade et aucun rapport avec les autres détenus. De 18h à 20h ils ont la « socialisation » tous les trois ensemble (c’est-à-dire qu’ils sont tous les trois enfermés dans une même cellule, ndt). LIRE LA SUITE

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s