En Direct de Kiev [mardi 18 fevrier] : Des affrontements très violents ont à nouveau éclatés !

Kiev-18-fevrier

Kiev, ce mardi 18 fevrier au soir  (image via @PSchydlowski sur Twitter)

Vidéo en direct (Live streaming) de Kiev :

La police a lancé mardi soir un assaut contre les manifestants sur le Maïdan, la place centrale de Kiev, avec trois blindés munis de canons à eau qui avancent sur la place et repoussent les protestataires. Les manifestants ripostaient avec des cocktails molotov. Plusieurs tentes installées sur le Maïdan occupé depuis près de trois mois par les opposants, haut lieu de la contestation, ont brûlé…

Peu auparavant, les policiers antiémeute cernaient le Maïdan, la place de Kiev où se sont rassemblés plus de 20 000 manifestants hostiles au président Viktor Ianoukovitch, après des affrontements avec la police qui ont fait sept morts. A l’expiration à 17 heures (heure française) de l’ultimatum fixé par les autorités pour mettre fin aux violences, les principaux responsables de l’opposition prenaient la parole à tour de rôle devant la foule rassemblée sur le Maïdan, la place de l’Indépendance, haut lieu de la contestation depuis près de trois mois entourée de barricades. Avant la reprise des affrontements régnait un calme précaire : les redoutables unités anti-émeute Berkout contrôlaient les abords du Maïdan, appuyés en deuxième ligne par des policiers armés de fusils d’assaut kalachnikov.

«Ne tirez pas sur les Ukrainiens», proclamait l’un des orateurs, tandis qu’un des dirigeants de l’opposition, l’ancien champion de boxe Vitali Klitschko, a appelé les femmes et les enfants à évacuer la place. «Nous ne pouvons pas exclure un assaut des forces de l’ordre», a-t-il reconnu.

Des manifestants ont de nouveau occupé mardi soir la mairie de Kiev, qu’ils avaient évacuée dimanche dans le cadre d’une loi d’amnistie pour des opposants poursuivis. Une trentaine de manifestants se trouvaient à l’intérieur du bâtiment, où ils ont installé une infirmerie de fortune. Les unités d’autodéfense des manifestants gardaient l’entrée de la mairie, un lieu très symbolique de la contestation qui était devenu le «QG de la révolution».

Cinq civils ont été tués dans les violences mardi, a annoncé la police de Kiev, qui a ensuite indiqué que deux policiers avaient aussi perdu la vie. L’opposition avait auparavant annoncé la mort de trois manifestants, «tués par balles». Selon le Parti des régions du président Viktor Ianoukovitch, le corps d’un des employés a été retrouvé au siège du mouvement, pris d’assaut et brièvement contrôlé par les contestataires.

Au moins 150 manifestants ont aussi été blessés mardi, dont 30 grièvement – l’un ayant eu la main arrachée en ramassant une grenade assourdissante -, selon Oleg Moussiï, chef du service médical de l’opposition. Quarante-sept policiers ont été blessés selon une source officielle.

Ces violences surviennent après plusieurs semaines d’accalmie dans la contestation, qui dure depuis près de trois mois, et alors que l’opposition avait promis une «offensive pacifique» pour mettre la pression sur les députés, rassemblant plus de 20 000 personnes pour un défilé qui a dégénéré mardi. Devant les accès au parlement, les forces de l’ordre  ont utilisé du gaz lacrymogène, jeté des grenades assourdissantes et tiré des balles de caoutchouc sur les manifestants jetant pavés et cocktails Molotov. Il s’agit des premiers affrontements à Kiev depuis ceux de la fin janvier qui avaient fait quatre morts, dont deux tués par balles réelles et plus de 500 blessés.

Source: http://www.liberation.fr/monde/2014/02/18/kiev-les-manifestants-occupent-le-siege-du-parti-du-president_981063

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s