Antifascisme: Un an après la mort de Clément, rassemblement et concert le 5 juin

Le 5 juin 2013, Clément, syndicaliste étudiant et militant antifasciste était battu à mort par des nervis d’extrême-droite.

Un an après, force est de constater que les agressions racistes, sexistes et homophobes n’ont pas cessé. Elles participent à l’installation d’un climat de haine qui s’ajoute aux multiples oppressions (violences policières, expulsions, stigmatisations, islamophobie, lois racistes, remise en cause du droit à l’IVG…) subies par les populations les plus exploitées. Les récents scores électoraux du Front National, la banalisation sur internet de l’antisémitisme et du complotisme avec Egalité & Réconciliation (Soral, Dieudonné), l’implantation près de Besançon du Bloc Identitaire, ou la réapparition en Franche-Comté d’organisations nazies telles que Blood & Honour C18 ne sont pas là non plus pour nous rassurer.

La meilleure façon de rendre hommage à Clément est de poursuivre le combat contre l’extrême-droite et contre toutes les formes d’oppressions.

À la mémoire de notre camarade : ni oubli, ni pardon !

Non à la banalisation de l’extrême-droite et de ses idées !

———————————

Un an après la mort de Clément, l’AMEB-Solidaires Etudiant-e-s et le Collectif Antifasciste de Besançon (CAB) appellent à participer massivement, le jeudi 5 juin, au

RASSEMBLEMENT

Place du 8 septembre à 18 heures

Suivi d’un

CONCERT

au bar le Maquis (9 rue Claude Pouillet) à 21 heures, avec ASTAROJNA (chanson tragico-festive) et THE IMPRESSIVE BURRICOS DE LA PLAYA

Entrée libre (indication PAF 4€), tous les bénéfices étant reversés au Comité pour Clément.

concert-solidarité-Clément-Meric

Source: AMEB

Publicités

Une réflexion sur “Antifascisme: Un an après la mort de Clément, rassemblement et concert le 5 juin

  1. Messieurs, si vous souhaitez lutter contre des idées, faites le sur le plan des idées. Aujourd’hui quand on dit Antifa on pense saccage de petits commerces et d’équipements collectifs, agressions physiques de leurs opposants politique (ce qui pourrait avoir été le cas pour la triste affaire que vous évoquez), révolte de jeunes privilégiés aux allures de caprices d’adolescents.
    Une vidéo tourne ou Terzic traite DIeudonné de « Bounty », curieux concept selon lequel les gens auraient une couleur intérieure qui devrait correspondre à leur couleur extérieure. Cette idée évoque curieusement celle de « traître à la race », chère à vos ennemis idéologiques.
    Avouez qu’il y a de quoi se méfier d’un tel antifascisme.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s