Archives de Tag: analyse

Enquête sur la françafrique – La guerre du Cameroun

Emblématique secrétaire général de l’UPC (Union des populations du Cameroun)

J’avais fait part à certain.e.s d’entre vous via Facebook et Twitter de mon désir de faire un résumé à partager avec vous, sur l’enquête historique que je fais sur les pays « françafricains ». Pour remonter aux origines de la « françafrique », il faut étudier le Cameroun, je me suis donc documenté à l’aide d’un livre : « La guerre du Cameroun – L’invention de la françafrique », écrit par Thomas Deltombe, Manuel Domergue, Jacob Tatsitsa et préfacé par Achille Mbembe. Éditions « La Découverte », 2016. C’est un ouvrage très riche, il m’a fallu plusieurs semaines pour réaliser ce début d’enquête sur le système françafricain. J’ai également fait pas mal de recherches personnelles pour vous proposer finalement mieux qu’un résumé : une analyse, des biographies de figures importantes, un glossaire des sigles ; bonne lecture ! Lire la suite


Une révolution volée

« Mort à tous ceux qui s’opposent à la liberté des travailleurs » – Drapeau anarchiste ukrainien

Cet article fait écho au centenaire de la révolution russe d’octobre 1917. A coup sûr nous verrons commémorations vibrantes et drapeaux rouges brandis. Nous entendrons quelques fossiles post-staliniens s’accaparer une révolution qu’ils n’ont, en vérité, que prise en chemin, la création des soviets étant bien antérieure. Sous le masque d’un soi-disant « matérialisme historique », ils se targueront de conquêtes totalement usurpées. Lire la suite


A propos de la soirée de présentation de la revue féministe « casse-rôles » organisée par le G.A.S.

Dans le cadre de la Rentrée Libertaire, une  soirée de présentation de la revue féministe « Casse-rôles », organisée par le G.A.S. a eu lieu ce vendredi 29 septembre. Je tiens à réagir ici, de manière non-agressive ; nous sommes des anarchistes, nous acceptons d’avoir des divergences… Ce que j’aimerais, c’est que les membres du G.A.S. entendent mon opinion, y réfléchissent, je préfère crever l’abcès tout de suite plutôt que la polémique enfle en privé et nourrisse les conflits entre nous tou-te-s… Lire la suite


Migrations

De tous temps, les peuplades ont migré, se sont  rencontrées, se sont mélangées, métissées, et ainsi enrichies. Tout ceci pour dire que notre patrimoine commun est collectif. Or, une certaine caste, politique, administrative,
intellectuelle, médiatique… pleine d’arrogance, de suffisance,
ne cesse de nier cet héritage humain. Pour rappel, l’art, convergence des savoirs, des techniques et de l’imaginaire n’aurait su exister sans le pétrissage incessant entre les différentes communautés.

Nous avons échangé la technique du feu et de la pierre, nous avons su représenter des visions du monde et même imaginer des au-delà ; sans doute ce legs commun nous amène à une réflexion sur la constitution longuement élaborée de notre identité commune. Ben oui, on a tous des tronches d’humains, des réflexes, des émotions, des envies d’expression. Un mot d’ordre pourrait être « fusionnons enfin, refaisons les chemins si artistiquement tracés et reconnaissons nous ».

Conscience donc, et conscience vigilante ! Certains veulent  nous séparer, nous divorcer de notre histoire réelle, celle ou nous sommes des Océaniens en même temps que des allemands, des Roms Inuits et des Apaches de Mongolie ; nous autres, enrichis et conscients de l’être, par ces strates incessantes et successives qui nous constituent en tant qu’Être, GUEULONS contre la sottise négationniste et limitative qui nous bornerait à « black-blanc-beur » car  nous le sommes tous à la fois. Ma grand-mère africaine a bizarrement été baptisée Lucy par des junkies archéologues. Peu importe son nom c’est ma grand-maman ainsi que celle de mes potes ; pour les empreintes génétiques, repassez plus tard.

Nous, quand on croise nos regards, c’est bien des frangins/frangines qu’on reconnaît, on a hérité d’une même très longue histoire et nous forgerons un très long avenir. Loin des négations, extrêmement loin de la sottise, nous saurons nous passer de l’ignorance.


Se faire bouffer par Google ou résister ! Quelques outils

Degooglisons-internet Les services en ligne toujours plus centralisés de géants tentaculaires comme Google, Amazon, Facebook, Apple ou Microsoft (GAFAM) mettent en danger nos vies numériques. Lire la suite