Archives de Tag: edf

Anti-Nucléaire : Dijon lance un projet de soutien à la ZAD de Bure – Appel à don

Construction d’un dortoir dans le bois Lejuc.

Aidez-nous à renforcer l’occupation !

Depuis 20 ans à Bure et dans la Meuse, l’ANDRA (Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radioactifs) et son projet  CIGÉO rencontre une résistance qui prend de l’ampleur. Le plus gros chantier d’Europe à venir (25-35 milliards d’euros) pour enfouir à 500m de profondeur pour des dizaines de milliers d’années les déchets les plus radioactifs de l’industrie nucléaire française est une menace qui dépasse même l’échelle nationale.

La répression hallucinante (perquisitions, violences policières, contrôles, procès…) que l’État fait subir aux habitant-e-s qui s’opposent à la poubelle nucléaire ne saura avoir raison du mouvement. Partout en France dans les derniers mois, des dizaines de comités de soutien à Bure sont nés, des centaines de personnes se sont rassemblées. Dans chaque ville, il nous faut maintenant inventer nos propres manières de se rapporter à la lutte contre Cigéo – construction de cabanes, solidarité matérielle, rassemblements, actions, projections, sessions d’informations…

Le bois Lejuc, occupé depuis un an et demi maintenant, bloque concrètement l’avancée des travaux de l’Andra est le coeur vivant de la lutte. Or les conditions de vies y sont difficile, et particulièrement l’hiver. Il faut renforcer l’occupation du bois, et ceci aussi en le rendant plus habitable.

Voilà pourquoi nous lançons, en espérant être copié, ce projet de dortoir.

Notre mois de février sera consacré à l’édification d’une cabane solide et isolé de 6 mètres sur 4 faisant office de dortoir pour 10 personnes. Les trois premières semaines, la découpe, la construction puis la déconstruction de la cabane se fera à Dijon.

La dernière semaine de février, nous amènerons la cabane à Bure et la monterons avec l’aide des participants à la marche du 3 mars à l’endroit qui paraîtra le plus intéressant pour la défense du bois.

Une partie du matériel que nous allons utiliser sera récupéré par nos soins et donc gratuit. Pour l’autre, nous lançons un appel à don de 3 000 euros.

Pour participer vous pouvez :

  • Donner ou relayer cet appel à don (vous pouvez envoyer un chèque à « Les Tanneries, 37 rue des ateliers, 21000 Dijon » à l’ordre : « Les Tanneries » avec un mot qui précise que c’est pour la cabane Dijon-Bure)
  • Venir aux chantiers de février que ce soit à Dijon du 29 janvier au 19 février ou à Bure du 26 au 3 mars (hébergement et repas sur place).
  • Donner du matériel de construction (voir liste ici)

Mail : comitedijonbure@riseup.net

Source : Les Tanneries


Humeur/JO 2012 : Les parasites publicitaires persistent et signent

Personnellement, j’y vois une abomination, un triomphe du storytelling. Imaginez un monde où les multinationales sont gentilles comme des teletubbies, où elles donnent des fonds pour soutenir l’esprit du sport et rien de plus.

Vous avez sans doute vu les pubs d’EDF à propos des JO et des fantastiques sportifs. Avez-vous vu derrière ces publicités les réacteurs nucléaires de l’opérateur ? Avez-vous vu ses bénéfices en très forte hausse, au point que cela gêne le patron d’EDF lui-même, lui qui veut augmenter encore le prix de l’électricité pour le client final (il faut bien payer le sponsoring des jeux) ?

Non, parce que dans le vrai monde, pas celui des teletubbies, les multinationales ont peut-être comme slogan marketing à deux cents d’euro « Don’t be evil » mais elle ne sont pas là pour faire le bien autour d’elles. Elles sont là pour générer le plus de revenus possibles pour leurs actionnaires et leurs équipes dirigeantes au prix de… n’importe quoi. La seule limite étant : ne nous faisons pas prendre.

Par exemple, Dow, cette charmante multinationale américaine, est sponsor des jeux olympiques.

Et ça, honnêtement, c’est juste insupportable.

D’ailleurs, les enfants qui continuent de naître avec des malformations à Bhopal, l’ont fait savoir en organisant leurs propres jeux olympiques.

Les Yes Men avaient beaucoup fait pour rendre visible l’inaction de Dow dans ce dossier. Mais les teletubbies sont visiblement plus forts. Au point que cela ne choque ni les spectateurs, ni les fameux sportifs qui se mesurent les uns aux autres pendant ces « jeux ».

Les a-t-on entendu dire un mot sur ce sujet ? Monter une petite conférence de presse commune ? Non.

Les sinistrés de Bhopal attendront. Ils ont l’habitude.

Source: http://reflets.info/les-jeux-olympiques-ca-fout-un-peu-la-gerbe-quand-meme/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+refletsinfo+%28Reflets%29